Ville de Rinxent

Belle et heureuse année 2015 !

annee2015

C’est avec une émotion toute particulière et une grande fierté que j’ai le plaisir de vous retrouver pour ce traditionnel moment d’amitié. Car si ce n’est pas la première fois que je me tiens devant vous pour cette cérémonie des vœux, c’est la première que je le fais en tant que maire de notre belle commune de Rinxent.

Je commencerai avant toute chose par remercier Francis Fasquel pour la réalisation du traditionnel diaporama auquel nous avons pu assister tout à l’heure, trop courte séquence qui nous remémore une année trop vite passée. Mais c’est particulièrement le Chef de notre Harmonie que je tiens à saluer : lors de la dernière assemblée, les musiciens de l’Harmonie municipale de Rinxent m’ont fait part de leur réticence à venir jouer devant nous aujourd’hui. Pas parce qu’ils avaient un autre événement prévu, pas parce qu’ils n’étaient pas prêt dans la préparation de leurs morceaux, pas parce qu’ils n’avaient pas envie de venir jouer. Non, ils avaient simplement peur de n’être pas assez nombreux devant vous aujourd’hui. Mais ce n’est pas une Harmonie moribonde qui a joué tout à l’heure mais une Harmonie en pleine reconstruction. Vous tous ici savez qu’appartenir à un groupe, un club, une association, un parti n’est pas tous les jours facile. Qu’il faut parfois affronter les tempêtes, baisser un peu la tête en attendant que passe l’orage tout en restant debout avec comme seul objectif les jours meilleurs. Il faut rester confiant, provoquer parfois les choses, prendre des décisions, bonnes ou mauvaises, mais agir, agir avant tout. C’est ce que nous aurait dit aujourd’hui notre ami Michel Fasquel. Rien que pour rendre hommage à son souvenir, il fallait que l’Harmonie municipale de Rinxent soit à nos côtés.

Pascale vient de nous dresser un bilan, exercice ma foi bien difficile, de l’année qui vient de s’écouler. Comme elle l’a si justement rappelé tout à l’heure nous étions et nous sommes bien évidemment toujours dans la continuité. Loin de moi donc l’envie de m’attribuer les lauriers d’un dossier qu’a défendu Bernard depuis de si nombreuses années. Nous allons pouvoir enfin, en collaboration avec Réseaux ferrés de France et la SNCF, élargir le virage si dangereux de la rue Pasteur. Nous avons maintenant la possibilité de mettre en œuvre un parking de 50 places afin de désengorger le stationnement existant et permettre un accès à notre Gare plus facile pour les personnes en situation de handicap. Sera réalisée également une voie piétonne partant de la plaine du buisson et longeant en toute sécurité la voie ferrée. Bien-sûr nous avons quelques contraintes, c’est le lot de toute convention, avec notamment une close de revoyure dans cinq ans, mais qu’importe… Le développement du pôle Gare n’est-il pas une de nos priorités ?

Ceux d’entre vous qui se sont rendu à la Mairie cette année ont constaté que le café attenant avait disparu : il laissera place à l’extension de notre maison commune. En effet ceux qui la connaissent savent que notre salle des mariages qui est aussi notre salle de conseil est devenue bien trop petite au vue des belles et grandes familles que nous rencontrons tout au long de l’année et une salle de plain-pied sera bien plus accessible. De plus des bureaux supplémentaires avec un accueil dédié pourront accueillir les différents partenaires sociaux comme Pique et Presse et la Mission locale mais aussi un service jeunesse dont les missions continuent à se développer. Mais il faudra faire preuve d’un peu de patience : si le projet a été voté à l’unanimité par le Conseil municipal, il faut maintenant que le dossier suive son cours. SI tout se déroule comme prévu, les travaux pourront commencer en septembre. Pour être tout à fait complet, je tiens à remercier le Conseil général pour l’attribution d’une subvention de 45000€ au titre du développement des bourgs centres, somme qui représente 10% du budget de l’opération.

 Nous l’avons vu tout à l’heure, des travaux importants ont été réalisés à l’école Maternelle Mendès-France. La cantine tout d’abord à destination des tous petits et une accessibilité toujours plus grande. Mais notre commune possède trois entités scolaires dont les effectifs augmentent et c’est tant mieux. Concernant l’école Jules Ferry à Hydrequent, le Conseil municipal a décidé de lancer la réalisation de 9 places de parking supplémentaires. Pour l’école Paul Peset et dans un même souci de sécurité nous avons décidé la mise en place d’un passage piéton supplémentaire entre le parking dit de la mairie et le trottoir de cette dernière. Et une zone 30 sera mise en place sur cette portion de la rue du Général de Gaulle afin de protéger au mieux les enfants. Bien-sûr tous ces travaux, toutes ces réalisations, toutes ces décisions n’auront un réel impact que si les parents d’élèves et les autres usagers de la route continuent à adopter un comportement citoyen. Car vous le savez tous la réforme des rythmes scolaires est venue bouleverser, le mot est faible, la vie de nos Écoles et surtout celle de nos enfants. Je tiens particulièrement à remercier les enseignants et les représentants des parents d’élèves avec qui nous avons pu mettre en place un dialogue constructif qui n’avait pour seul but que le bien-être de l’enfant… Je tiens à adresser des remerciements appuyés à notre service jeunesse, Yannick et maintenant Emeline qui nous a rejoint depuis quelques jours, je parle bien-sûr de sa titularisation. Ils ont su relever cet important défi qu’était le recrutement de tout un bataillon d’animateurs qualifiés et la mise en place d’activités de qualité. Vous avez pu en avoir un bel aperçu lors des cérémonies du 11 novembre. En fait ce sont tous les personnels de la Commune qui ont relevé ce challenge: les chauffeurs de bus et leurs nombreuses rotations, les personnels dans les cantines et ceux mis à dispositions des écoles et des salles communes sans oublier bien-sûr les personnels administratifs qui assurent le quotidien. Soyez en certains, je sais quelle est ma chance de les avoir à mes côtés…

Même si cette réforme des rythmes scolaires a engendré bien des bouleversements pour notre commune, je ne voudrais pas, comme le laissait entendre le titre d’un article de presse paru au mois de septembre dernier, que vous pensiez que la jeunesse soit mon seul sujet de préoccupation. Les aînés qui sont venus à ma rencontre lors des permanences du jeudi m’ont souvent fait part de leurs préoccupations et parfois de leurs difficultés à entretenir une maison devenue trop grande à la suite au départ de leurs enfants et malheureusement parfois à la suite du départ de leur conjoint. Même si cette maison est pleine de souvenirs heureux et parfois malheureux, ces ainés ont envie de la quitter pour quelque chose de plus petit, plus accessible, plus confortable. Vous vous souvenez peut-être qu’ici, l’année dernière, je vous avez annoncé l’arrivée rue Roger Salengro de 74 logements sociaux sur ce qu’on appelle communément depuis des années la friche Givelet. Quand le bailleur social, je ne citerai pas ici son nom, s’est désengagé du jour au lendemain de ce projet, nous avons mené une autre réflexion. Et toutes ces rencontres, toutes ces discussions nous ont permis de développer avec le propriétaire de ce terrain quelque chose de totalement différent. C’est avec fierté que je vous annonce qu’à la place des deux immeubles d’habitation initialement prévus, verront le jour 9 appartements de plain-pied de type béguinage à destination des personnes âgées ainsi que 4 structures de type Cœur de Vie où des personnes qui ne se sentent plus capables de vivre en totale autonomie mais qui n’ont pas envie de partir en maison de retraite, trouveront là une solution intermédiaire bien plus confortable. Si les repas et les activités proposées seront partagés dans des parties communes, accompagnés par du personnel compétent, à leurs côtés 24h sur 24, chaque résident vivra dans un appartement individuel où il pourra à loisir accueillir sa famille. C’est un très beau projet et je remercie ici Pas-de Calais Habitat qui nous accompagne dans cette réalisation.

Vous le savez, nous le répétons depuis plusieurs années, la demande en logements est très importante sur Rinxent. Il est plutôt bon signe de constater l’attachement de la population à sa commune. Si certains sont en capacité d’accéder à la propriété par la construction ou la rénovation, d’autres ne le peuvent malheureusement pas. Il est donc important pour notre commune de voir se développer des projets portés par un bailleur social. Le musée du Marbre, propriété des Carrières de la Vallée heureuse a fermé ses portes au public en décembre 2010. Il aurait été dommage que ce bâtiment quasiment historique d’Hydrequent ne connaisse pas une autre vie. Ce sera chose faite dès cette année grâce à Vilogia Logis 62 qui porte le projet d’y implanter 12 logements de type T3. Ce même bailleur social développera 18 habitations de type T3/T4 entre l’impasse Jean Jaurès et la Rue Marcel Marmin, là aussi en collaboration avec les Carrières de la Vallée Heureuse.

Je voudrai maintenant vous parler d’un sujet qui m’est cher même s’il est souvent galvaudé par les média, par les hommes politiques, ou les femmes politiques, je voudrais vous parler de solidarité. Car ce n’est pas de l’assistanat mais bien de la solidarité quand notre commune permet à ses enfants de participer à des vacances à la neige à un prix modique : tous les parents ne peuvent emmener leur famille à la montagne. Rappelons ici quelques chiffres : 60 euros pour les cm2, 200 euros pour les années périphériques, une simple participation en somme, participation maintenue à l’unanimité par vote du Conseil municipal.

De même, peut-on parler d’assistanat quand nos enfants peuvent bénéficier en avril et pendant les vacances d’été d’un centre de loisirs de qualité. La semaine revient à 12 euros pour les bénéficiaires du RSA et 14 euros pour les autres, 22 et 25 euros quand les enfants ne sont pas de la commune. Car malheureusement même à notre époque, toutes les familles ne peuvent pas partir en vacances et parfois même n’ont pas de congés. D’ailleurs, pour répondre à cette problématique, le Conseil a voté là aussi à l’unanimité la mise en place d’un nouveau créneau lors des vacances d’automne, bien-sûr au même tarif.

Ce n’est toujours pas pour moi de l’assistanat que d’aider des familles à se sortir d’une situation financière rendue difficile par une facture EDF trop élevée, une note de garage imprévue ou par un autre aléa de la vie. Notre commune continuera à mettre en place pour ces familles des aides d’urgence, des bons alimentaires et des secours remboursables, évidemment sans intérêt. Pour aller plus loin et donner un coup de pouce à toutes les familles de la Commune, le tarif de la garderie n’augmentera pas, celui de la cantine qui est passé de 3,80€ à 3,50€ en septembre dernier restera inchangé.

Je sais que nous vivons une période très difficile sur le plan national. Nous traversons une tempête qui n’en finit pas : mais ce n’est pas en nous en désolidarisant les uns des autres que nous réussirons à traverser cet orage. Il est tellement facile pour les media d’opposer le secteur privé et le secteur public avec force d’exemples, de critiquer tel ou tel investissement public, réalisés par telle ou telle collectivité lointaine. Mais en cette année d’élection, ces anecdotes utilisées à dessein ne doivent nous faire oublier l’importance pour une commune comme la nôtre du Conseil Général. Je ne vais pas faire de liste, ce n’est pas ici le propos et Martial Herbert, Vice-Président du Conseil Général du Pas-de-Calais, en parlera bien mieux que moi. Mais tout de même… La gratuité des transports scolaires, le fonctionnement des collèges, la gestion des axes départementaux, cela vaut la peine que l’on s’en préoccupe. Des communes comme la nôtre sont contentes d’être accompagnées au quotidien par une collectivité comme celle-ci, surtout dans un contexte budgétaire qui doit prendre en compte une baisse des dotations globales de fonctionnement de la part de l’état de 17% chaque année pendant trois ans. Comment ferions-nous si tout ceci revenait à la charge des communes et des intercommunalités ? Sans oublier bien-sûr le volet social de l’action du Conseil général. Comment une commune comme la nôtre aurait pu mettre en place 9 contrats emploi d’avenir en partenariat avec la Mission locale ? Comment ferions-nous pour créer des contrats d’insertions qui non seulement redonnent une impulsion à des personnes sorties malgré elles du monde du travail et qui renforcent au quotidien nos équipes titulaires ? Oui, le volet social est important mais là aussi nous parlons de solidarité…

Il ne faut bien sûr pas se décourager, bien au contraire et je conclurai mon propos en citant Antoine de Saint-Exupéry : « Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible ». Il me reste à vous souhaiter une très belle année 2015. Qu’elle vous apporte bonheur, santé et épanouissement tant personnel que professionnel.

Actualités

La météo de votre commune

Rinxent Nord-Pas-De-Calais France
Ensoleillé
Ensoleillé
18°C
Température ressentie: 19°C
Vents : 7 km/h SSO
Rafales : 11 km/h
 

Nous retrouver sur Facebook

Facebook par Weblizar Powered By Weblizar

telephone

Tél : 33(0)3.21.99.90.60

Fax : 33(0)3.21.99.90.64

mairie.rinxent@nordnet.fr

adresse

3, rue du Général de Gaulle

BP 13

62720 RINXENT

horaires

Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00

et de 15h00 à 17h30

et de 10h30 à 12h00 le samedi